Vous vous demandez quelle formation choisir dans un cabinet de formation professionnelle ? Celle de community management figure parmi celles des plus demandées dans le marché du travail actuellement. 

C’est un métier que l’on retrouve partout dans les sites d’embauches et les forums de recrutements. Ce qui est bon à savoir, c’est que pour devenir Community Manager, on peut suivre une formation dans un cabinet de formation professionnelle, qui ne demande de l’apprenant que de la motivation et de l’amour pour l’univers connecté! 

 

Un community manager, c’est quoi?

 

Être un Community Manager est un métier qui fait rêver beaucoup de jeunes ces temps-ci. Tout le monde étant devenu adepte des réseaux sociaux et d’internet en général, le métier de Community Manager peut sembler joindre l’utile à l’agréable. Pour cela, beaucoup de personnes choisissent de s’inscrire dans un cabinet de formation en Tunisie, puisque ce métier devient de plus en plus présent dans les formations professionnelles. 

 

Le Community Manager est le porte parole de la société pour laquelle il travaille. Il doit donc assurer le lien entre l’entreprise en question et le consommateur à travers les réseaux sociaux. Le Community Manager travaille pour une marque ou une entreprise et  c’est lui qui va gérer ses réseaux sociaux pour faire de la communication digitale sur le web, il va devoir animer le compte twitter,  instagram, snapchat… mais aussi dans certains cas rédiger du contenu dans le blog de l’entreprise ou son site web. 

 

Le Community Manager doit comprendre les enjeux du client en faisant la création de contenu textuel ou visuel. Il doit aussi savoir sur quelle plateforme il souhaite aller.

Il doit également déployer une stratégie média qu’il planifie grâce à une vision élaborée.

Tout cela dans l ‘objectif de l’amplification de l’image de la marque.

Bien évidemment, il doit mesurer et analyser l’étendue de ses actions dans des rapports qu’il partage avec le client pour optimiser les stratégies futures. Un bon Community Manager est une personne autonome, polyvalente, créative, rigoureuse et surtout bien organisée.

 

Quel est le statut du Community Manager?

Le Community Manager peut avoir trois statuts différents:

  • Le premier: Travailler dans une entreprise.
  • Le deuxième: Travailler dans une agence de communication qui le met en relation avec les clients potentiels.
  • Le troisième: Travailler en freelance, travailler à son compte sur une plateforme où l’on propose ses services pour être contacté par les clients intéressés.

 

Quelles sont les missions du Community Manager?

  • Connaître l’histoire de l’entreprise pour pouvoir répondre à la communauté. Le Community Manager est le porte parole ainsi que le représentant de la marque, donc il doit connaître sur le bout des doigts les produits, les nouveautés, pour pouvoir bien répondre aux questions et aux commentaires des clients. On peut donc le considérer comme un service client ou un service après vente.
  •  Modérer les réseaux sociaux. Le modérateur est une personne qui va modérer les commentaires c’est à dire que dès qu’une personne insulte, dès qu’il ya des injures, des menaces… le Community Manager est chargé de bloquer les personnes qui ne respectent pas les règles de conduite de la communauté de la marque et de supprimer tout cela et de faire en sorte que l’espace de la communauté soit un espace agréable et sans haine. Cela n’a bien sûr rien à voir avec la censure, c’est plutôt de la bienveillance.
  • Organiser les jeux concours.
  • Établir une stratégie de communication / marketing.
  • Le Community Manager doit recruter, animer et fidéliser une communauté.
  • Il doit créer du contenu sur les réseaux sociaux.

            Il ya 3 types de contenu:

  •  Le contenu expert: qui vise à donner des informations utiles aux internautes et aux clients de la marque( des articles, des vidéos tutoriel, des conférences en lignes…)
  • Le contenu émotionnel: qui vise à raconter l’histoire de la marque sur les réseaux sociaux. Ce qu’on appelle “ STORYTELLING” 
  • contenu promotionnel: qui vise à porter un avantage financier aux internautes

 

          

  • S’occuper de la veille concurrentielle: savoir ce qui se passe pour ne pas faire la même chose, pour s’ inspirer…
  • Gérer la e-reputation de l’entreprise. Comment l’entreprise est vue à travers les réseaux sociaux  fait 70% du chiffre d’affaires d’une entreprise.

Les internautes parlent de votre marque pas seulement sur les réseaux sociaux, mais également sur les forums, les blogs… Le Community Manager doit être en mesure de pouvoir détecter rapidement des contenus portants sur sa marque et intervenir si nécessaire, du coup il faut utiliser les outils spécifiques pour être alerté sur tout ce qui se dit sur la marque en question.

  • Développer la visibilité de la marque
  • Mettre en place des campagnes publicitaires qualifiées, ciblées, auprès de la bonne audience pour promouvoir le contenu donné.
  • Le Community Manager doit établir une bonne relation avec la communauté en  répondant en temps et en heure.

 

Comment être un bon Community Manager?

Pour être un Community Manager qui se respecte, il faut tout d’abord avoir une bonne vision et une stratégie numérique élaborée en amont. Il faut créer du contenu original et créatif mais qui soit en même temps bien recherché, structuré et organisé. Pour avoir une certaine crédibilité auprès des personnes touchées, le Community Manager ne doit absolument pas faire de fautes d’orthographe. De nos jours, cela est devenu très facile et accessible vu la panoplie d’outils grammaticaux qui aident les rédacteurs en ligne. Faire une faute d’orthographe est signe de fainéantise et de manque de sérieux, ce qui nuit directement à l’image de marque de l’entreprise. Encore, le Community Manager doit répondre aux besoins de la communauté qu’il gère, c’est-à-dire qu’ il doit être toujours présent et essayer de répondre directement aux questions des internautes pour établir une bonne communication et un lien solide. Cela est une preuve d’humilité et d’engagement. Un Community Manager responsable ne doit jamais surfer sur du bad buzz, ni parler de sujets délicats, ni réagir sur un coup de tête, d’autant moins supprimer du contenu ou cacher des informations.